La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 9 mai 2011

Magnétisme, Vanité n°1119


Etant donné la pression énergétique s'exerçant sur le maître devin, Anne Hecdoth questionne le vide et grogne que si l’estuaire de la Gironde l’avait voulu, Lanturlu, il bouillirait. Et que deviendraient les gros maigres alors ?
***
De l’es-tu l’air à l'entour l'eau, de merles hauts en cas bernés, si Anne questionne le vide peut-elle obtenir une réponse pleine ? (David-Emmanuel L.)
***
En temps de guerre, les gros maigres maigriront et les maigres maigres périront. (Anny C.)
***
Pourquoi ne pas rêver... J'en appelle au Président : "Nicolas S, si tu veux devenir mon ami pourquoi ne supprimes-tu pas l'Administration, sa bêtise et son manque total de réalisme et d'humanité ?" Mais à peine ai-je rédigé ces trois mots que je redescends dans la réalité : "Nicolas, tu es président et tu veux le rester, je te comprends, il est donc urgent de ne rien changer !" (Jacques B.)
***
Si la Garonne était un vin ? Si la Garonne était un grand vin ? 
Classé ? Aux millésimes appréciés... On en boirait à grandes lampées. 
Sur ses bords, dans ses ports. 
Ses carrelets. On en boirait. 
De ses assemblages ni fous ni sages.
On serait cuits comme le vin, drelin drelin
On serait gris comme le vin, perlimpinpin
Si la Garonne était un vin. Coulant à flots dans les Bassins.
Port de la Lune s'enivrerait.
L'estuaire tanguerait et les bateaux seraient saoulés. 
Combien de toasts on porterait ?
Si la Garonne était un vin.
On ne pourrait plus les compter.
On nagerait on nagerait
Dans le bonheur et dans le vin... (Marie-Christine M.)
***
À quoi bon faire grossir les maigres et faire maigrir les gros ? C'EST VAIN ! (Juliette C.)
***
Les gros maigres, tout cuits seraient et dans nos assiettes finiraient. (Cathy P.)
***
Prenez le bras droit de la Vénus de Milo
et jetez-le dans la rivière qui passe à la Bourboule en Auvergne,
Prenez le bras gauche de la même déesse antique
et jetez-le dans la rivière qui passe à Salardù en Espagne ;
Question :
Lequel des deux arrivera le premier au Phare de Cordouan
au bout de l'Estuaire de la Gironde ?
Vous avez deux heures. (Sébastien M.)
***
Les gros maigres deviendraient des esturgeons, Lanturlon, et les maîtres de chez nous de belles carnes au jus et à l'os... (Michel G.)
***
Un verre à moitié plein est un verre à moitié vide. (Hécate)
***
C'est "dix vins". (Gaël E.)
***
Faudrait-il être bouilleur au bar
Pour goûter un ennéasyllabe
Et faire de la musique tard
En noyant dans un verre un carabe?
(Marc V.)
***
Les tenancières — girondes, forcément — des estaminets bordelais vendraient donc le vain au mètre ? (et aux maîtres ?) Ah, Bordeaux, capitale mondiale du Vain ! (la reine Margaux)
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien de l'art9 mai 2011 à 13:08

    L’image montre un mètre de vin : neuf verres de vin aux deux tiers vides, bien alignés sur une table vide.

    Le texte fait allusion
    - à l’étrangeté des gens qui affirment ressentir les "énergies"
    - au jeu de mots : maître devin et mètre de vin
    - au vide et à l’absence de réponses des doctrines secrètes
    - au week-end de l’artiste dans l’Estuaire de la Gironde avec l’association "Talents"
    - à "la Garonne", chanson de Gustave Nadaud chantée par Julos Beaucarne
    - aux pêcheurs de maigres dont le poids peut atteindre 70kg et que l’on repère grâce à leurs grognements

    Le rapport texte/image évoque la vanité de l’ésotérisme.

    RépondreSupprimer