La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 15 août 2011

Règle d'or, Vanité n°1133

Toujours vacante, Anne Hecdoth entretient son allure et son allée. Elle sasse et ressasse la parabole des gros cailloux et se félicite d’adopter la nouvelle règle d’or en tamisant son jardin. Comment séparer le blé de l’e-vraie sans vendre la mèche à découvert ? Pioche !
***
Et J.Croix jamais en vacances ? J'y crois pas ! (ella)
***
Sur la piste au trésor... (Hécate)
***
Le tamis m'intéresse pour fabriquer une horloge murale. Quant aux petits cailloux, jette-les à la rivière. Et si tu trouves quelques poussières d'or garde-les précieusement, transforme-les en mots, nous ne vendrons pas la mèche. (Gisèle A.)
***
Question de Socrate, philosophe marrant d'Athènes : "Il s'agit du tamis de la vérité, de la bonté ou de l'utilité ?" (Sébastien M.)
***
Il faut toujours commencer par les gros cailloux, bien sûr ; ce n'est pas à toi que je vais l'apprendre !!! (Cathy P.)
***
Un jour un laboureur dit à ses enfants : "Creusez, fouillez, ne laissez place où la main ne passe et repasse : un trésor est caché dedans". (René G.)
***
Il m'a fallu aller piocher dans les spams pour retrouver cette Vanité n°1133. Intéressant quand il s'agit de tamiser !!! (Marc V.)
***
Anne Hecdoth, la Ruée vers l'Or ne saurait te concerner car tu es toi même une mine inépuisable de pépites, alors ne l'oublie pas : les tamis de tes amis sont les nôtres, pic et pic et tête de pioche... (Marie-Hélène B.)
***
Trop chaud pour écrire, j'ai juste cliqué sur "Passionnant" ! Indeed !!! Je n'ai ni ton allant ni ton allée ! Quant à tes jardins, je sais bien, tiens, d'où ils te viennent.... Folle que tu es, ton infatigabilité m'émerveille. (l'Artis'anne)
***
Contraste intéressant entre la beauté de la photo et la noirceur du texte... Que dire de plus ? (Cathy P.)
***

2 commentaires:

  1. J. CROIX, critique et historien de l'art15 août 2011 20:20

    L'image montre un fragment du sol du jardin de l'artiste avec, au centre, un tamis contenant un mélange de terre caillouteuse. Au premier plan se trouve l'allée toute rafraîchie de cailloux tandis qu'à droite reposent, sur la terre transformée en poussière, une pioche au manche doré et des graines de mauvaises herbes et restes végétaux triés dans une petite boîte.

    Le texte fait allusion
    - aux grandes vacances et à l’oisiveté de l'artiste
    - à son entretien physique
    - à l'entretien de son allée de jardin
    - à ses pensées obsessionnelles
    - à la parabole des gros cailloux. Voir : http://www.google.fr/search?aq=f&sourceid=chrome&ie=UTF-8&q=parabole+des+gros+cailloux
    - à la "règle d'or budgétaire" que Nicolas Sarkozy voudrait voir gravée dans la Constitution, par laquelle serait garanti le principe d'équilibre des finances publiques
    - au jardin de l artiste qu'elle s'est mise à passer au peigne fin
    - à l'argent (le blé) et à la parabole de l'ivraie
    - au jeu de mot entre e-vraie (le vrai sur Internet) et l'ivraie (la mauvaise herbe)
    - aux trahisons
    - à l'interdiction des ventes à découvert sur les marchés financiers
    - à la nudité (découvert), symbole de vérité
    - aux jeux de hasard

    Le rapport texte/image évoque la vanité des vacances, des paraboles et des marchés financiers.

    RépondreSupprimer
  2. J. CROIX, critique et historien de l'art17 août 2011 11:55

    @Marc V. :

    "Le spam est une communication électronique non sollicitée, en premier lieu via le courrier électronique. Il s'agit en général d'envois en grande quantité effectués à des fins publicitaires." (Wikipedia)

    Ainsi l'artiste pensait que le support de ses "Vanités" était le "mail groupé" et en fait c'est un "spam", mais gentil hein ! Alors il arrive parfois effectivement que le "système" le range dans les réceptions de spams. Et elle trouve cela d'autant plus intéressant pour une "vanité" !

    RépondreSupprimer