La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 1 août 2011

Rumeurs, Vanité n°1131


Land-art
Dans le sillage d’une rumeur d’après laquelle l’infini serait moins loin, Anne Hecdoth accède, jusqu’à l’épuisement physique, à la quiétude du mythe paysan par la production d’une spirale en carreaux de Gironde déroulée autour du pied de son olivier. Combien de temps tiendra-t-elle ?
Hommage à Robert Smithson, Spiral Jetty (1970)
***
Du Landes-art en Gironde ? Du point de vue géographique c'est loin d'être à carreaux votre déroulé. (Sébastien M.)
***
Le nombril du monde ? (Anny C.)
***
Que pense ma soeur Anne (qui se trouve être ma soeur Odile dans la vie courante) de l'idée d'Athol Fugard ?
Certes, on ne voit pas très bien sur cette photo, mais ce jardin est circulaire, délimité par une double rangée de briques, avec un arbre dans un coin, car chacun sait qu'un cercle a une infinité de coins. (Heurv')
***
Magnificent ! L'olive va en tomber de joie ! Où est ce chef-d'oeuvre ? Se visite-t-il ? (Hélène FC.)
***
Le Mythe paysan est : lever avec le soleil, coucher avec le soleil, le temps ne compte pas, le reste suivra. (René G.)
***
PFFFFFFFFFFFFFFFF, je suis désolée d'apprendre que je ne suis pas ta soeur Anne, que ma soeur Anne s'appelle Odile......... et que tu fais des tours et détours pour arriver "auprès de ton arbre, je vivais heureux, j'aurais jamais cru..." (l'Artis'Anne)
***
Attention à ce que la spirale ne devienne hélice : les olives pourraient devenir ogives et l'olivier ressembler à ces arbres d'un autre jardin, celui des Invalides à Paris.
(Marc V.)
***
C'est pour donner l'illusion qu'on peut grimper à l'arbre ? (Hécate)
***
Assez ! J'ai le tournis ! (L'ambuleuse)
***
Cela nous touche profondément, de savoir que nous ne sommes pas les seules à suer sang et eau pour une création grandeur nature !!! Et arrêtez de décarreler votre salle à manger : la fin ne justifie pas forcément les moyens !!!
***
Le zen conduit à la paix, comme le raizen au vain. (le maître Nimeanigota)
***

2 commentaires:

  1. J. CROIX, critique et historien de l'art3 août 2011 à 19:21

    La photo fait référence à "Spiral Jetty" de Robert Smithson et montre une spirale réalisée avec des carreaux de Gironde que l'artiste a installés sur l'herbe au pied de l'olivier de son jardin.

    Le texte fait allusion
    - au phénomène des rumeurs en spirales, accentué par l'effet Internet (http://www.generation-nt.com/politique-rumeur-internet-google-suggest-actualite-1229081.html)
    - à la notion de finitude
    - aux douleurs physiques de l'artiste suite à un grand remaniement de son jardin
    - à la sérénité qui fut la sienne au travail de la terre
    - à la spirale, symbole de l'infini et du mouvement, évoquant aussi l'immersion dans les eaux de la mort
    - aux célèbres carreaux de Gironde-sur-Dropt dont la production est en voie de disparition comme les autres entreprises de ce village
    - aux oliviers, symboles de paix mais aussi de longévité et d'espérance

    Le rapport texte/image souligne le motif de la spirale étranglant l'olivier et évoque la vanité de toute entreprise et l’angoisse de mort.

    RépondreSupprimer
  2. J. CROIX, critique et historien de l'art3 août 2011 à 19:23

    L'oeuvre est visible à la Galerie 54, à Castets-en-Dorthe, ouverte toute l'année sur rendez-vous. S'adresser à l'artiste.

    Visite du jardin : 3€
    Visite de toute la galerie : 5€
    Réduction de 0,50€ pour demandeurs d'emploi
    Gratuit lors de la Nuit des musées

    RépondreSupprimer