La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

mercredi 4 avril 2012

Atmosphère, Vanité n°1214

Le despotisme des écrans numériques cauteleux, soumis à l’arbitraire équitable, parasitent et pathétifient les cabinets administratifs. Si d’actionner une chasse chasse une mer de mousse verte émétique et rampante, quel sera l’atmosphère sur place ?
***
Ça ne sent pas bon...
Et ton 'anecdote' de cette semaine est presque trop jolie...
Les chasses d'eau sont bloquées...
Pourtant, qu'il est joli le temps des cerises, des gais rossignols, des merles moqueurs...
Quand le rechanterons-nous ?
Faut-il ne pas désespérer ou redespérer... (ceci n'est pas un néologisme mais simplement une espagnolade "desperados"Billancourt ? (Anny C.)
***
Chère Anne. L’écologie c’est bien mais il faudrait quand même nettoyer tes toilettes de temps en temps.  (David-Emmanuel L.)
***
Résonances : despote de chambre, écrans fumériques, nuit des longs cauteleux, surmoi soumis, à mort l'arbitraire, café du commerce équitable, parapente parasite et intouchable, pathétique de canard (enchaîné), cabinets administratifs au fond du couloir, actions de chasse gardée, qui va à la chasse perd sa classe, mousse qui pousse n'amasse pas..., verte tue eux, l'émétique salutaire qu'on appelle guerre (Stendhal), c'est en rampant qu'on devient..., atmosphère, atmosphère..., place du marché commun, communautairement dit européen... En première (et dernière) approximation. (Vincent L.)
***
Wouah ! Je viens de vérifier dans vos anciens articles : le trois avril est bien votre date anniversaire ! Et je vous jure que je ne l'ai pas fait exprès ; presque la même date que la crâneuse. (Bon, les zotres, c'est une conversation privée, vous n'êtes pas obligés de lire)
En ce qui concerne les pâtes éthiques aux chiottes, ce Cabinet proliférant aux jubilations colorées excite ma Curiosité débordante ! (Juliette C.)
***
Ça merdoie ! (:-)eurv')
***
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" - Einstein (l'Artis'Anne)
***
Je préfère le vert moussu au vermoulu. Vermouth ?... (Hécate)
***
La cuvette prend la mousse ! ça la rend verte !
"De par ma chandelle verte, merdre, madame..." Ubu Roi - Alfred Jarry (l'ambuleuse, mfd)
***
On aperçoit parfaitement ce qu'on appelle les ceintures de lichens, elle ne reçoit que des embruns. C'est absolument caractéristique. La principale étant Rhizocarpon geographicum. Elle est tout à fait particulière. C'est très joli à voir, on n'y pense pas quand on voit ça parce qu'on se dit : "Il n'y a rien là-dessus, c'est sale !". En fait, il y a toute une vie qui est en dessous, il y a plusieurs espèces et elles ont des parasites. Et là, ce sont des lichens qui sont parasites des autres lichens et ils sont absolument magnifiques... Je suis sûr que l'on va trouver puisqu'ici, il y a des moules et il y a du bernique. (La bête humaine)
***
Pour répondre à David-Emmanuel Louis de Bretagne, pays du cochon roi, je dirai que la Belle Anne ne s’est jamais baissée pour nettoyer "les cabinets" car elle a, comme tous les grands de ce monde, un technicien diplômé du nettoyage au kärcher qui fait ce travail avec beaucoup de romantisme... y mettant les doigts pour s’imprégner du parfum de la vicomtesse Anne, laquelle pourra refaire un stage d’apprentissage... pour la plus grande joie de ceux qui trouvent qu’il faudrait qu’elle "lave ses toilettes de temps en temps" par elle-même, plutôt que de perdre son temps en de vaines paroles sans objet. Qu’elle nous parle d’amour et de kamasoutra ce sera une page plus commentée lol ! (Joselito)
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien en art4 avril 2012 à 08:41

    L'image montre, sur un fond coloré abstrait à dominance turquoise, un étrange cabinet vert recouvert partiellement de mousse d'un vert tendre et de lichens jaunes. Au premier plan à droite, une branche oblique, également couverte de lichens, dissimule partiellement la chasse d'eau.

    Le texte fait allusion
    - à la tyrannie de la technologie numérique imposée car, malgré l'excellente qualité de l'image diffusée par la TNT, la réception des signaux DVB-T est sensiblement affectée par plusieurs phénomènes comme la météo, en cas de canicule, gel, fort brouillard, orage, neige, vent… (bref, tout le temps quoi !) qui agissent sur la captation des signaux et engendre des parasites. Remarquez que l'artiste trouve ça très joli !
    - à la télévision et autres cachotiers (écrans)
    - cauteleux (adj.) = qui agit de manière sournoise
    - aux décisions administratives inéquitables prises par souci d'équité à l'encontre de l'artiste
    - aux interférences administratives qui finissent par aliéner sa santé mentale
    - pathétifier, mot inventé parodiant ceux comme "méprisance" (N. Sarkozy) ou "bravitude" (S. Royal)
    - à la bureaucratie crasse
    - au Sidaction 2012 démarré le 30 mars dont les promesses de dons sont en chute libre
    - à la répétition du mot ‘chasse’ dans deux acceptions différentes
    - à la "merde"
    - émétique = à vomir
    - aux LT pour ‘livetweetter’ = commentaires en direct sur les réseaux sociaux, lors d'un événement

    Le rapport texte/image évoque la vanité des incohérences produites par la pluie et le beau temps.

    RépondreSupprimer