La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 9 avril 2012

Stratégies, Vanité n°1215

Addict à  l’actualité urbi et orbi au ras des pâquerettes en ces périodes de crise de foie et de foi, Anne Hecdoth, en fin stratège, en appelle au dix vains sons de cloche oscillante. A trop tirer la corde vocale en berne des voies foisonnantes qui se tracent dans un dédale propositionnel circonstanciel, à quel esprit sain se vouer ?

video
***
I am out of the office from 05/04/2012 18:00 until 10/04/2012 09:30. Thanks for your email. The office is closed during the bank holiday Easter week-end. I will get in touch as soon as possible in response to your email next week. (Virginie C.)
***
Même son de cloche chez moi... pourtant j'entre toujours dans ce lieu-là sur la pointe des pieds. (Vincent L.)
***
Ben oui. On se le demande. Quand Anne daignera-t-elle nous apporter les réponses dont l'humanité a besoin ? (:-(eurv' qui ne rigole pas)
***
Je pense à toi, on est chez Jérôme jusqu'à demain matin, ensuite L'Âge-quatre-Maux jusqu'au 2 mai ! (Martine D.)
***
Les cloches sont d'un vaniteux de nos jours !
http://0z.fr/6jYzE (Juliette C.)
***
Bénédiction papale, discours politiques, stratégies administratives, économie d'énergie... Il y a longtemps que J Croix plus et beaucoup d'autres aussi. Aujourd'hui, même les cloches sont électriques, au large un porte-conteneurs s'avance et dans le ciel je les entends qui viennent... La prophétie se réalise : ils volent ! (Jacques B.)
***
A la saint jamais pour ne pas prendre des vessies pour des Lanternes. (René G.)
***
Il y a toujours quelque chose qui cloche ici !!! (L'Artis'Anne)
***
Toutes les vaches ont une cloche autour du cou dans les pâturages, tradition et folklore ! (Hécate)
***
Pour qui sonne le glas ? (Anny C.)
***
Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son ! (l'ambuleuse, mfd)
***
... foie, foi, voies fois, à quel chien ce voua voua ? (Marc V.)
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien en art9 avril 2012 à 13:50

    La vidéo montre de dos, dans une église sombre et déserte dont seule une colonne engagée est inondée de lumière, un homme dont on n'aperçoit dans la pénombre que le train arrière revêtu d'un bermuda clair, se mouvoir au son de la cloche dont il tire la corde de manière rythmée.

    Le texte fait allusion
    - aux obsessions de l'artiste
    - à l'actualité
    - à la rituelle bénédiction papale du haut de son balcon à Pâques
    - aux petites fleurs blanches (symboles de vanité et d'innocence) qui égaillent nos pelouses en cette période pascale terre-à-terre
    - à l'homonymie entre 'foie' et 'foi'
    - aux conséquences digestives des repas pascals
    - aux pertes de confiance
    - aux stratégies usantes dont l'artiste use actuellement pour la rédaction et la remise de son mémoire
    - au jeu de mots entre "divin" et "dix vains"
    - à la vanité des 10 candidats en concurrence à la présidence de la République française qui se prennent pour des dieux
    - à leurs discours dérisoires
    - aux cloches qui mènent toutes à Rome
    - aux incertitudes
    - tirer sur la corde = exagérer
    - aux vociférations des candidats qui nous prennent pour des sourds
    - au jeu avec le mot ‘berne’ à propos des discours trompeurs qui nous bernent
    - à l'homonymie des mots ‘voix’ et ‘voies’
    - à tous les chemins qui mènent à Rome
    - aux propos embrouillés des discours de circonstance
    - à la Lettre pathétique adressée par Jean de La Croix (qui n’a aucun lien de sang avec votre humble serviteur) le 18 novembre 1586 aux Religieuses carmélites de Véas : "Mortifiez-vous dans le cas où il y aurait encore à faire mourir en vous quelque chose qui empêche la résurrection de l'Esprit-Saint."
    - à l'homonymie entre ‘sain’ et ‘saint’
    - au fait que l'artiste, butant sur une bureaucratie administrative bornée et désorganisée, ne sait plus à qui s’adresser pour se faire entendre

    La relation texte/image évoque la vanité des stratégies religieuses, électorales, administratives et pédagogiques.

    RépondreSupprimer