La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 23 avril 2012

Vrais débats, Vanité n°1217


Et crotte ! Se confrontant aux fronts météorologiques des hauts débats climatiques dans sa vraie vie de faussaire, et pour affronter le trépas de son ordinateur et l’obsolescence de son logiciel de retouches d’images, Anne Hecdoth commence un vrai travail de deuil. Pourquoi fait-il si froid ?
***
I am out of the office from 23/04/2012 16:30 until 30/04/2012 09:30. Thanks for your email. I am currently away in Hong Kong for a meeting. I will have access to my emails irregularly. I will get in touch as soon as possible in response to your email. Please call the office for any urgent querries. (Virginie C.)
***
Trois fois hélas ! C'est la vie... (René G.)
***
Tu as raison de tricoter tes chaussettes sur l'écran noir de tes nuits blanches. "Pieds au chaud, cœur léger", dit un proverbe inuit. Ce froid est inhumain, reste chez toi et tricote-nousi des anecdotes en laine des Pyrénées. (Anny C.)
***
Le PC est mort, vive le Mac !
Je sais, c'est lourd, mais c'est dans l'air du temps. Sinon, j'adore la petite frise de pommes derrière. (Juliette C.)
***
Comment faisait-on, hein ! avant tous ces logiciels ? Moi, je n'y entrave que "pouic", je ne me fais pas aider par une machine : je fais. ET je n'en débats qu'avec moi-même !!! Simplify and enjoy ! (l'Artis'Anne)
***
L'imprudente Anne Hecdoth s'est-elle découverte d'un fil (électronique) pour prendre ses faux airs de printemps ? Pourtant nous ne sommes qu'en avril ! Crotte de souris ! (l'Ambuleuse)
***
Ton petit encart sur Hilaire Colcombet m'a fait penser que tu avais perdu un membre de ta famille, grand père ou grand oncle... Aussi reçois toutes mes condoléances et mon affectueuse amitié (d'autant que la dernière Vanité évoque le deuil... même s'il s'agit d'ordinateur, qui est devenu notre mémoire de remplacement, mais ne dit-on pas en Afrique qu'un vieux qui disparaît, c'est une bibliothèque qui brûle...?) (Eric D.)
***
Tout le monde meurt. C'est à la mode. (Heurv')
***
Parce que l'ordinateur a de la mémoire mais pas de souvenir... (ella)
***
Frangement oui, pourquoi ? (Marc V.)
***
La mort est plus froide que le marbre des tombeaux... Le deuil glace. Plus rien à voir ! (Hécate)
***

2 commentaires:

  1. J. CROIX, critique et historien en art25 avril 2012 00:36

    L'image montre une partie de la salle de séjour de l'artiste. Au premier plan, sur la table en verre de la salle à manger, se trouve un ordinateur sur l'écran duquel on voit la photo d'un joli tapis aux motifs colorés, posé sur un plancher bien ciré et maculé de crottes de chiens complètement desséchées. Derrière on distingue le dossier d'une chaise blanche design et à l'arrière-plan, le salon. A droite se trouve un vrai faux Rothko et sur le mur du fond, on peut reconnaître "Suite de pommes" de l'artiste inconnue, Odile Colcombet.

    Le texte fait allusion
    - à une interjection rappelant une déjection qui porte bonheur si l'on met le pied gauche dedans
    - aux scores des Fronts de droite et de gauche qui ont marqué les élections présidentielles
    - à la météo aussi imprévisible que les sondages d'opinions confrontées
    - au climat houleux des débats télévisés
    - à l'injonction faite par le candidat en mauvaise posture de faire 3 débats avant le 2e tour des élections présidentielles
    - à la vraie autobiographie de l'artiste
    - à son faux travail de vraie faussaire
    - au plantage définitif de son vieil ordinateur
    - au logiciel de retouches d'images qu'elle utilisait jusque-là, les yeux fermés, et qui n'est pas compatible avec Window7, système d'exploitation de son nouvel ordinateur
    - au fait que ça l'agace au plus haut point et qu'elle va avoir du mal à s'en remettre
    - à l'annonce d'un grand rassemblement, pour fêter le "vrai travail" le 1er mai, par le candidat de l'UMP, draguant les électeurs du Front national en stigmatisant les vrais chômeurs qui, sans doute, font un faux travail…
    - au besoin de débâcle…

    Le rapport texte/image évoque la vanité des vraies images numériques et des faux problèmes climatiques dont on n'a rien à débattre.

    RépondreSupprimer
  2. J. CROIX, critique et historien en art25 avril 2012 15:17

    @Eric D.,
    Grand oncle, le doyen respecté et respectable. C'est vrai, l'artiste y a pensé en évoquant le deuil... et elle vous remercie de votre sincère attention.

    RépondreSupprimer