La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 6 août 2012

Curiosity, Vanité n°1232


Valeureuse comme Mars, en ce jour de lune évalué comme plus vieux qu’hier et bien moins que demain, Anne Hecdoth a validé une valeur sentimentale en technologie ingénieusement valable pour ranger lunettes de soleil et crème à bronzer. Et, pour que la sieste soit plus douce, les Mars restent à portée de mains. Mais où est sont passés les Snickers ?
***
Je suis absent jusqu'au 20 août. En cas d'urgence, merci de vous adresser à l'accueil de l'agence. (Denis C.)
***
Je suis absent jusqu'au 29 août. Je prendrai connaissance de vos messages dès mon retour. En cas de besoin : joindre le bureau de Poitiers. (Gildas M.)
***
Je suis absent jusqu'au 29 août. Je prendrai connaissance de vos messages dès mon retour. En cas de besoin : joindre le bureau de moitié. (Sébastien M.)
***
"Mars qui rit parmi les averses, prépare en secret le printemps..." - Théophile Gautier. (René G.)
***
Et les Raider "deux doigts coupe-faim" ?
Et le gros Groquick sur les boites de Nesquik ?
Et le savon Zest pour se réveiller le matin ?
Et l’Omo micro maousse pas rikiki ?
Séquence nostalgie rétrograde :o)
Que c’est vain mais que c’est bon !!! (David-Emmanuel L.)
***
Pas mal le coussin pyjama....... (Elisabeth C.)
***
Ces vanités sucrées ne sont plus de mon âge ! Je préfère le bon vieux carambar ! Belles vacances au pays des Snickers ! (mercerie ambulante)
***
Tant de gourmandises, ça donne des boutons ! (Marc V.)
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien en art6 août 2012 à 18:02

    L'image montre, sur une chaise longue de jardin, un coussin qui, avec ses poches et ses boutons, ressemble à s'y méprendre à une veste de pyjama pliée. La poche de poitrine déborde de barres Mars ; des lunettes de soleil sont rangées dans celle de gauche (à droite) et l'on aperçoit un flacon de crème à bronzer dans celle de droite (à gauche). Au premier plan une main s'avance et montre une barre chocolatée entamée, dirigée vers le spectateur comme pour titiller sa gourmandise. Sur l'assise de la chaise longue, juste devant le coussin, se trouve le papier qui enveloppait le Mars tentateur tentant.

    Le texte fait allusion
    - au rover Curiosity qui a atterri sur Mars ce lundi matin
    - à une famille de mots à valeur qualitative (valeureuse, évaluée, validé, valeur, valable, valide)
    - aux planètes (Mars, la Lune, le Soleil)
    - au dieu romain de la guerre (Mars)
    - au lundi (du latin "lunae dies" signifiant "jour de la Lune"), jour où paraît habituellement les Vanités d'Anne Hecdoth quand l'artiste ne procrastine pas
    - au temps qui passe (jour plus vieux qu'hier)
    - à la pluie et au beau temps (jeu de mots : moins pluvieux que demain)
    - à la Jakotte de l'artiste qui est aussi plus vieux aujourd'hui (c'est son anniversaire, pensez à lui offrir toute votre affection)
    - à l'amour (+ qu'hier et bien – que demain)
    - à une veste de pyjama obsolète ayant appartenu au père de l'artiste (valeur sentimentale), que sa Jakotte a fini d'user jusqu'à la corde et que l'artiste a enfin génialement transformée en housse de coussin
    - aux symboles de l'été (lunettes de soleil et crème à bronzer)
    - au farniente (sieste plus douce)
    - aux barres chocolatées
    - à la planète Mars que l'on n'a pas fini d'explorer (à portée de mains)
    - aux barres glacées chocolatées préférées de l'artiste (Snickers)

    Le rapport texte/image évoque la curieuse vanité des vanités curieuses…

    RépondreSupprimer