La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 5 novembre 2012

Objectif, Vanité n°1245


Prenant le risque de fâcher et faisant d'un kakemphaton une piaffe volontaire,
Anne Hecdoth, aux luttes contre l'impéritie, conteste tout dessein contraire.
Révoquée, elle vise l'omerta qu'elle subodore
Ici et, pour faire l'acrostiche, qu'importe l'oxymore
Si l'on n'apprend pas aux enfants à se préserver, comment mettre en place une durable humanité ?
***
SO GOOD !!! Merci mille fois et bravo à toi, Odile, pour tant de poésie et de fantaisie dans ce monde qui en manque cruellement ! Bises, à bientôt, (Frédérique B.)
***
Certains prophétisent que, dans un monde devenu jungle libérale, seuls les plus forts survivront. Foutaises sottises ! Avec de telles considérations sidérales, bientôt la destinée humaine ne sera plus qu'un terme abscons. (David-Emmanuel L.)
***
Bien visé ! (Anny C.)
***
J'avoue que je n'ai pas tout compris et encore moins après avoir lu les explications du cruciverbiste, mais je suppose qu'il s'agit là d'une réflexion Capitale et bien ciblée. (Juliette C.)
***
Il vaut mieux savoir viser
que de savoir lirer
et encore je ne parle pas
de savoir écrirer. (Sébastien M.)
***
... et cela fera certainement des vieux avisés (Heurv')
***
« ICI ON APPREND LES ENFANTS À VISER »
Mais quel est ce ON 
qui apprend les enfants
comme on apprend l'olifant ?
Sonneurs de toutes les brèches, devisons :
Plein dans le mille, plus de ça ici !
Plus de pan ! mais plus du tout… 
Le bois d'une flûte et son trille :
L'enfant nous apprendra son rire… (Benoît D. - http://www.benoitdecque.com/)
***
Apprendre les enfants à viser ou apprendre à viser les enfants, quelquefois je m'interroge... (Régine V.)
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien en art5 novembre 2012 à 12:30

    L'image montre le détail d'un stand de tir d'une fête foraine : sur un fond jaune, de haut en bas, l'on distingue des armes à feu au milieu desquelles se balance innocemment une peluche jaune représentant un préservatif géant, un texte visant une mauvaise maîtrise de la langue française, des ballons de baudruche multicolores bien alignés avec, peut-être, une intention décorative.

    Explication de texte pour les Nuls :
    - Kakemphaton = jeu de mots involontaire
    - Piaffe (n.f.) : [Vieux, fam.] ostentation, vaine somptuosité, luxe tapageur, désir d'éblouir
    - Impéritie = incompétence, incapacité, inaptitude à exercer son métier
    - Révoquer = destituer de sa fonction
    - Omerta = loi du silence imposée par une mafia
    - Subodorer = pressentir, deviner, se douter de, entrevoir, entrapercevoir, flairer, soupçonner
    - Acrostiche = poème dont les initiales des premiers mots de chaque vers, lues verticalement de haut en bas, composent un mot
    - Oxymore = figure de style qui vise à rapprocher deux termes que leurs sens devraient éloigner, dans une formule en apparence contradictoire.

    Le rapport texte/image évoque la vanité des objectifs visés contradictoires.

    RépondreSupprimer