La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 3 décembre 2012

Florange, Vanité n°1249

Imperturbable et inébranlable sous tous les soleils comme un florilège d’anges au moral d’acier bien trempé et aux nerfs inoxydables dans un hourvari, Anne Hecdoth  déflore ses idées sidérales sidérantes en temps réel. Mais, puisque l’on va tous mourir, quel est son espace temporel temporaire suspendu ?
(Hommage à Claude Lévêque)
***
Quand le héros d'Hollande monte au bourg de la flore d'anges, les fourneaux crachent leur venin et ça sent le sapin. C'est de saison. Quant à l'espace temporel temporaire suspendu, on appelle cela un cloud ma pt'ite dame. (Darius E.L.)
***
La Nymphe auguste allait vers son grand coeur d'Ulysse, toute prête à céder au message de Zeus. Quand elle le trouva, il était sur le cap, toujours assis, les yeux toujours baignés de larmes, perdant la douce vie à pleurer le retour. C'est qu'il ne goûtait plus les charmes de la Nymphe ! La nuit, il fallait bien qu'il rentrât auprès d'elle, au creux de ses cavernes : il n'aurait pas voulu ; c'est elle qui voulait ! Mais il passait les jours, assis aux rocs des grèves, promenant ses regards sur la mer inféconde et répandant des larmes. (Sébastien M.)
***
Oups, rien compris. Mais délabyrinthez vos sentiments !!! Bises, soeur Anne ! (L'Artis'ANNE)
***
Mé(i)tallisez-vous ! (ella)
***
lor et Uck,
Hayn et Sérem, 
Eb et puis Hagond…
Ces anges qui tous tonnent.
Ces gueules qui se cassent.
Là, en haut de leurs fourneaux
Raphaël où es-tu ?
Dis,
qui va les p(l)eindre, maintenant ? (Benoît D.)
***
"Tu me tues. Tu me fais du bien." in Hiroshima mon amour - M. Duras (Anny C.)
***
Un Mittal, des myth'os ! (Odile C.)
***
Tu ne recevras plus de croissants ! (Gisèle A.)
***
Ma soeur Anne et les flores d'anges : Même combat pour la défense du Faire. (Juliette C.)
***
L'oeuvre de Claude Lévêque a été éteinte en 2011 pour une durée indéterminée en solidarité avec les luttes qui se mènent du côté de Florange. (Marc V.)
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien en art3 décembre 2012 à 19:38

    L'image montre un haut-fourneau désaffecté d'Uckange (U4), mis en lumière par Claude Lévêque. Au premier plan, se trouve un panneau cloué sur deux piquets de bois, sur lequel se trouve un texte écrit manuellement à la peinture marron, tandis qu'à droite, derrière un graff anonyme représentant le corps sans tête d'un rappeur, découpé dans une plaque de contreplaqué, l'artiste pose et s'immortalise.

    Le texte fait allusion
    - au caractère têtu de l'artiste
    - à l'œuvre de Claude Lévêque, "Tous les soleils", 2007 (http://www.youtube.com/watch?v=EnrWXefzNf4)
    - à l'expression tirée de "l'Ecclésiaste" : "Il n'y a rien de nouveau sous le soleil"
    - au site sidérurgique de Florange (florilège d'anges, acier trempé, inoxydable)
    - au bruit qui tue… (hourvari) et qui a déclenché l'ire de tueurs dans la nuit de vendredi à samedi dans le Gard et dans l'Hérault
    - à une autre œuvre de Claude Levêque, "Vous allez tous mourir", 2001 (https://picasaweb.google.com/lh/photo/Vg7SefZKKg0L_6DHqJ7_iA)
    - au temps de l'attente

    Le rapport texte/image évoque la vanité des métiers, remplacés aujourd'hui par des emplois, voire des fonctions… et celle des engagements qui ne tiennent qu'à un fil.

    RépondreSupprimer