La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 15 juillet 2013

Spoil, Vanité n°1328

Le silence est d'or. Et alors ? À la sortie on est mort... Afin de ne pas saborder cet horrible sort qui nous emporte, nous déporte, nous torture et nous dévore inexorablement au bord des portes de l'horizon morose, Anne Hecdoth, très en forme et fort bornée, s'efforce à ne pas encore s'endormir sur l'oreiller décoloré de ses lauriers et sort de sa torpeur pour élaborer et orchestrer une importante lutte contre cet énorme et, en théorie, insupportable spoil, lors d'une formidable performance historique de fortune. Avec sa morgue opportune, elle implore ses trésors adorés, d'une voix monocorde aux sonorités grégoriennes, de formuler auprès des autorités ignorantes et amorphes qui, avec leurs sornettes, ont forcément tort, l'ordre d’apporter un peu d'or et de réconfort au forum d'art de Machefort. Qu'importe le support, organisons d'abord l'oraison haut et fort ! D'accord ?
www.petitionpublique.fr/?pi=P2013N42561
***
I am out of office until the 29th July. I will get back to you as soon as I return.
Je ne pourrai pas consulter mes mails avant lundi 29/07/2013. Pour toute urgence vous pouvez joindre Tony S. (Philippe B.)
***
J'adore ton véritable silence ! Je vous embrasse tous les deux…
Bonnes vacances (Sophy M.)
***
D'accord : c'est signé ! Bises (Cathy P.)
***
Véritable silence 
Signal 
O
Portugués
(Vincent Superior Old Pale)
***
Bé... y'a qu'à d'mander une subvention à l'Etat, tiens ! La Providence c'est pas fait pour les chiens, hein, et encore moins pour les z'artistes. D'tout' façon, l'Etat, il en a de l'argent, pisque c'est l'argent des autres. Et les autres, eh bé, y z'ont toujours d'l'argent. C'est inépuisable. Y'a qu'à voir ce gros plein d'soupe de Depardieu, tiens ! Et pis on sait bien qu'l'Etat, y jette l'argent par les fenêtres, alors un peu plus un peu moins, hein... Un coup d'inutile par ci, un coup d'inutile par là... Au point où on en est... d'tout' façon... (Marguerite C.)
***
Comme dirait John,  ce véritable silence m'a l'air bien suspect ; surtout l'étiquette pas très AOC, encore moins ORL. Continuez à faire du bruit, chère Anne, et mettez le en Cage ! (Juliette C.)
***
Tant de vos vanités sont tombées dans les spams... Je vous envoie un peu d'or :
***
Silence
Puisse ce silence vrai sortir de sa perfection (en voilà une belle prison, la perfection !) pour se faire entendre "forte" dans les hauts autant que dans les bas ! (Benoît D.)
***
L'Antitête est ronde et pleine d'air donc elle va rebondir.
Laissons passer l'été et l'on devrait la retrouver dans un coin de Haute, Moyenne ou Basse Auvergne ?
Riom ça irait bien, rions, rions, rions ou alors Chaudes-Aigues pour l'hiver ?
Tout ceci pour une subvention de 150 euros refusée !
L'Antitête est idiote mais faut pas la prendre pour une end-ouille !
Vive le tripoux et le pounty de Maurs !
(Sébastien M.)
***

1 commentaire:

  1. J. CROIX, critique et historien en art15 juillet 2013 à 23:03

    L'image montre, sur une tablette bleue, différents objets : à gauche un livre d'or dont les lettres sont peintes en rouge ; au centre, un vrai-faux ready made de Marcel Duchamp (un bocal Parfait contenant du vrai silence) ; à droite, une bouteille d'huile d'olives portugaise avec de véritables pépites d'or à l'intérieur ; et enfin, au premier plan, un tube de dentifrice de la marque Signal, célèbre pour ses rayures rouges mais qui, ici, sont dorées.

    Le texte fait allusion
    - spoil (de l'anglais) = fait de dévoiler la fin d'un film ou d'un roman, lui enlevant ainsi tout effet de suspens
    - au silence auquel l'artiste, en rebelle sophistiquée, a du mal à se soumettre
    - à l'or et aux richesses, symboles de vanité
    - aux mots contenant le son OR
    - à la mort spoilée comme un memento mori : "À la sortie on est mort"
    - à Public-chéri-mon-amour (ses trésors adorés)
    - à Sébastien Machefort, inventeur de mots et poète dadaïste
    (voir : http://machefort.over-blog.fr/),
    pseudo-artiste et créateur de la galerie l'Antitête
    (voir : http://lantitete.overblog.com/)
    - à la pétition mise en ligne par l'artiste pour venir en soutien à la galerie l'Antitête et qu'il convient de signer en cliquant sur le lien afin d'alerter les pouvoirs publics de la proche mort de cette galerie d'art et pour l'accompagner en fin de vie
    - à tout ce que l'on voudra, selon son imagination et ses propres références

    Le rapport texte/image évoque la vanité du silence, la vacuité de l'art et l'effet superflu mais amusant des pétitions en ligne.

    RépondreSupprimer