La démarche

L’idée est, par une approche artistique et sociologique, autant sur le plan social que sociétal, de questionner les vanités contemporaines, le caractère éphémère des choses, voire la futilité des préoccupations humaines.

Toute ressemblance avec des personnages ou des faits réels n'est que fortuite.

Quelques références : les vanités, les cabinets de curiosités, les ready made, Christian Boltanski, Sophie Calle, Claude Lévêque, Martin Paar...

lundi 1 mars 2010

Peluches, Vanité n°1009

Theatrum mundi

Anne Hecdoth amoindrit son discours et donne la parole aux peluches assoupies qui occupent de manière dramaturgique l’espace de l’habitacle. Et si « la vie est une aventure aléatoire » (Edgar Morin), alors le dispositif de cette installation obéit-il aux codes de l’illusion de sécurité qu’elle donne ?

Voilà une vanité bien sentie ! In ictu occuli… en un clin d'œil, les jouets d'enfant et celui de l'adulte (la voiture). Peluches et jouets/ peluches échouées… Empilement d'espaces, d'habitacles où viennent s'enfermer les rires d'enfants. Comment s'évader ? La fenêtre de lumière (intérieur hollandais si discrètement évoqué) offre peut être une possibilité à ce conducteur absent/présent qui n'a pas vu fuir le temps et qui a emporté avec lui ses peluches, dans la vitesse de son âge adulte. Plaquées sur le plastique, elles méditent. (Marie-Hélène B.)

"Toujours peluches !" : il chemble que Franchois de Clogets avait vu juchte en prédigeant qu'au vingt-et-unième chiècle che chlogan rechterait l'exgigenche de l'homme (et churtout de la femme ! ;-), n'est-che-pas?). (Prokopios)


Signé Annegreluche (Anny C.)

Je savais que les peluches étaient des animaux dangereux, mais alors là, cela dépasse l'entendement : et on leur donne le permis de conduire, et le droit de vote, ils se reproduisent, ils vont au supermarché, ils partent en vacances, ils... Au secours ils vont nous voler nos enfants !!! AAArrrrrrgggghhhhh !!! (Juliette C.)

Et encore, ceux-là n'ont mis que des peluches : je suis certaine qu'en cherchant bien on peut en trouver qui se baladent avec un assortiment de vrais animaux, histoire de ne pas se sentir seuls !!! (Cathy P.)

Peluches inanimées... idolâtrées parfois, êtes-vous le pagananisme refoulé de ce pauvre être humain conditionné au sérieux qu'impose notre société ? Peluches, auriez-vous donc une âme, celle refusée aux animaux ? (Hécate)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire